Blog,  Sommeil

Il/Elle fait ses nuits ! (Ou pas…)

Pour un jeune parent, avoir un bébé qui fait ses nuits tôt, c’est une immense fierté. C’est un peu comme obtenir un CDI au travail. Ou avoir un orgasme la première nuit passée avec le nouveau potentiel homme de sa vie. Ou être un personnage de Game of Thrones toujours vivant au début de la saison 9.

Vous l’aurez compris, c’est un truc presque impossible à obtenir.

Dans mon passé de jeune mère naïve, j’ai cru que ma fille avait fait ses nuits hyper tôt. Non, mais c’est vrai : avoir un bébé qui dort quasiment 12 heures par nuit à 6 semaines, c’est plutôt génial. Assez extraordinaire pour que je le glisse au détour d’une conversation. Que dis-je… Au détour de toutes les conversations que j’ai pu avoir à propos de mon bébé. Ce qui veut dire beaucoup. MAIS (parce qu’évidemment, il y a un mais)… J’ai appris à mes dépends que le sommeil d’un enfant n’est jamais fixé. En fait, rien n’est jamais fixé avec un enfant (toutes mes condoléances aux adeptes de la planification).

Le sommeil d’un bébé peut être troublé par des tas de raisons : la faim, la soif, le manque de son papa, le manque de sa maman, une envie de câlin, les dents qui travaillent, une gastro fulgurante, un besoin irrépressible de jouer, et ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Et que fait l’enfant quand il se réveille ? Il réveille ses parents en pleurant, car c’est son seul moyen d’expression.

Non, ce n’est pas insurmontable. Mais oui, c’est difficile.

Si jamais tu es nullipare* (mâle ou femelle) et que tu passes par là, laisse-moi te donner un petit exemple de la situation : tu es confortablement installé(e) dans ton lit tout douillet, sous ta couette bien chaude, ton chat ronfle comme un ours et ton/ta partenaire ronronne de bonheur… Quand soudain, ton réveil se met à sonner à 1h du matin. Tu appuies mécaniquement sur snooze avec une tétine, et il reprend au bout de 20 minutes. Tu décides alors de te lever, peut-être que ton réveil est déréglé, il a sans doute besoin de quelque chose. Mais il n’y a rien à faire, ton réveil sonne encore et encore. Tu essaierais bien de le débrancher, mais il marche sur batterie, et cette batterie ne peut s’enlever qu’à grand coup de burin. Ce qui serait fatal. Donc tu abandonnes l’idée.

Pour certaines familles, les nuits de leur enfant s’apparentent à ce réveil. Et les journées qui suivent sont difficiles. Depuis exactement 6 semaines et 2 jours, mes nuits s’apparentent presque à ce réveil. Oui, c’est le joli cadeau de Noël de Cacahuète à ses parents. Un cadeau sur le long terme. La faute au dérèglement des vacances. Puis la faute aux vilaines dents. Et mes journées commencent à se faire difficiles. Comment je tiens le coup ? En me disant que ça va passer. Cacahuète finira par se rendormir. Elle finira par refaire ses nuits. Elle finira par quitter la maison. Et vos enfants aussi. Mais en attendant…

Prenons un café !

 

* qui n’a jamais eu d’enfant

Crédit photo : © Lexk Photo

 

Articles similaires

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.